Préparer sa rénovation

Rénover une maison est une aventure qui nécessite rigueur et méthode dans son acheminement.

Comment prendre les bonnes décisions ? Voici nos conseils pour bien organiser son projet immobilier !

 1. Vérifier la faisabilité des travaux

Avant de se lancer dans un projet de rénovation, il est primordial de savoir si les travaux sont faisables.  Pour cela, vous pouvez faire appel à un architecte. Il réalisera une étude de faisabilité qui permettra : d’analyser les besoins de votre projet, de déterminer les différentes solutions à mettre en œuvre, d’estimer le budget total des travaux, etc.

Cette étude concerne à la fois les aspects techniques, économiques et juridiques de votre projet immobilier.

Ce sera l’occasion de vérifier :

  • L’état du terrain pour les projets de surélévation, d’extension, ou de construction de piscine ;
  • Les conditions dictées par le plan local d’urbanisme (PLU) comme l’inclinaison de la toiture, la couleur de la façade, des volets, etc.

2. Choisir des produits, matériaux et équipements de qualité

Face aux coûts de la rénovation, nous sommes souvent tentés de privilégier le premier prix au détriment de la qualité. Cela peut s’avérer être plus coûteux car des “mauvaises surprises” peuvent apparaître avec le temps impliquant de nouveaux travaux.

Pour pallier à ce risque, il est fortement recommandé de demander l’avis de professionnels qui sauront vous guider sur les meilleurs rapports qualité/prix du marché.

Par la même occasion, il serait bon de profiter de leurs lumières pour s’intéresser aux nouvelles solutions énergétiques qui peuvent substantiellement vous faire réaliser des économies.

3. Faire un planning précis

Une fois la liste des travaux dressée, il faut rassembler l’ensemble des intervenants pour définir un planning d’intervention logique. De cette manière chacun saura qui intervient et quand. Bien entendu, ce planning sera revu pour coller au mieux aux réalités du terrain d’où l’intérêt de faire appel à un maître d’oeuvre pour s’épargner stress et autres faux pas.

4. Prévoir son budget

Un projet de rénovation engage un budget important et doit être anticipé au maximum.  Sans budget précis,  vous pouvez néanmoins estimer une fourchette de prix en y prévoyant des moyens pour de possibles imprévus : 10 à 15% additionnels par rapport au budget initial.

Renseignez-vous sur les aides sur lesquelles vous pouvez être éligible comme le crédit d’impôt, le prêt à taux zéro, les subventions de l’Anah, etc.

5. Faire les demandes d’autorisations administratives

Selon le projet et la nature de vos travaux de rénovation, des autorisations administratives sont préalablement requises  afin d’éviter tout éventuel litige avec la commune, le voisinage ou autre.

Par exemple, pour les travaux d’extension dépassant les 150 m² un dépôt de permis de construire par un architecte est nécessaire.

Pour certains travaux de rénovation lourds, il faut déposer une déclaration avant lancement des travaux en mairie.

Il faut également prendre en compte les règles d’urbanisme (Plan local d’urbanisme, Plan de prévention des risques naturels, etc.) car elles peuvent impacter directement votre projet sur le choix des matériaux, les couleurs, le type de fenêtre, etc.

6. Trouver les bons professionnels

Bien que les qualifications RGE et Qualibat peuvent vous aiguiller sur le sérieux des artisans, il n’en reste pas moins que quelques recherches préalables sont nécessaires.

Voici nos conseils pour trouver de bons professionnels :

  • Effectuer des recherches en ligne et consulter les avis vérifiés ;
  • Vérifier le statut légal et la santé financière du professionnel ;
  • S’assurer que l’artisan est affilé aux assurances obligatoires ;
  • Préférer des artisans certifiés ou labellisés ;
  • Faire plusieurs devis identiques ;
  • Rencontrer les artisans et privilégier la proximité.

7. Assurer un suivi de chantier

Pour que le chantier se déroule convenablement et que les délais soient respectés rien de mieux que de déléguer le suivi de chantier à un architecte ou maître d’œuvre.

Ils coordonnent les artisans dans leurs interventions, vérifient la bonne réalisation, protègent sur des éventuelles malfaçons, ce qui vous permettra de gagner du temps et de l’énergie en toute sérénité.

Auquel cas, ces tâches vous incomberont.

8. Réceptionner le chantier

Pour terminer, la réception du chantier doit être faite en bonne et due forme. C’est une étape décisive qui permet de passer en revue l’ensemble des travaux réalisés pour s’assurer de leur bonne exécution.

La garantie décennale, la garantie de parfait achèvement et la garantie biennale ne peuvent être invoquées si et seulement si la réception du chantier a bien eu lieu et que le PV de réception a été signé par l’ensemble des parties.

Inscrivez-vous à notre Newsletter

(Vos données sont conservées en interne et utilisées uniquement aux fins prévues dans les mentions légales).